Suivez-nous Facebook Twitter

Le magazine littéraire d'Akadem

La Clef des Temps, avec Jacob Ouanounou  (38 min)

S. Malka - journaliste, présentateur - J. Ouanonou - ingénieur

ORGANISATEUR
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Shlomo Malka - directeur de l'Arche

Shlomo Malka est journaliste et directeur de la rédaction du magazine L'ARCHE. Il a été le directeur d'antenne de RCJ. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur les oeuvres d'Emmanuel Lévinas ou de Franz Rosenzweig.

Jacob Ouanonou - ingénieur

Jacob Ouanounou est originaire du Maroc, il a très tôt baigné dans la pensée juive, biblique et talmudique, et a été élève au lycée privé ENIO, à Paris, sous la direction du célèbre philosophe Emmanuel Levinas. Il est par ailleurs ingénieur, diplômé de l'Ecole Polytechnique, où il s'est passionné pour la physique quantique, et de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications. (Mise à jour: novembre 2008)

Bibliographie des conférenciers

Shlomo Malka - directeur de l'Arche
  • Sous l'arche de Titus, (Armand Colin, 2010)
    Acheter
  • Franz Rosenzweig : le cantique de la révélation, (Cerf, 2005)
    Acheter
  • Emmanuel Lévinas : la vie et la trace, (Jean-Claude Lattès, 2002)
    Acheter
  • Tinghir: ou Le Voyage inachevé, (J.C. Lattès, 2000)
    Emprunter
  • Shalom, Rabin, avec Victor Malka, (Ramsay, 22 janvier ), 1999)
    Acheter
  • Monsieur Chouchani : l'énigme d'un maître du XXème siècle, avec Elie Wiesel, (Editions Jean-Claude Lattes., 1994)
    Acheter | Emprunter
  • Lire Lévinas, (Editions du Cerf., 1989)
    Acheter | Emprunter
  • Jésus rendu aux siens ; enquête en Terre sainte sur une énigme de vingt siècles, (Albin Michel, 2012)
    Acheter
  • Dictionnaire intime de la Bible, (Armand Colin, 2011)
    Acheter
  • Le grand désarroi , Enquête sur les juifs de France , (Albin Michel , 2016)
    Acheter
 

Tous les livres et DVD du magazine

"Les 4e de couverture"

Présentation des ouvrages par les éditeurs

Commentaire sur le livre talmud : enquête sur un monde très secret

Le Talmud, objet de tous les fantasmes et de toutes les méprises, est depuis deux mille ans le cœur de la vie juive traditionnelle. Objet unique d'étude et règle de vie, il a subi à l'image de son peuple les errances, les persécutions, les métamorphoses. Pierre-Henry Salfati, lui-même talmudiste, nous fait découvrir à travers les lieux et les époques comment le Talmud a produit des communautés et des individus incroyables, aux histoires surprenantes et uniques : les rabbins qui connaissent chaque cm2 de ses milliers de pages par cœur, les golden boys de Wall Street qui l'étudient chaque matin dans le train, les hassidim antisionistes de Jérusalem, les collectionneurs fous... Parmi cette galerie fantastique, le livre est lui-même un personnage à part entière. On découvre ainsi l'histoire des faux traités publiés au XIXe siècle, le premier Talmud imprimé par l'armée américaine pour les rescapés de la Shoah, ou encore le Talmud que se fit imprimer le roi Henry VIII pour convaincre le pape que le divorce était permis par la Bible... De New York à Jérusalem en passant par Paris, Florence ou Worms, Pierre-Henry Salfati nous initie avec bonheur à un monde peu connu, peuplé de figures exubérantes et de mystères historiques. Une vraie belle histoire juive, en somme, dans tous les sens du terme.

La clef des temps : Une lecture biblique de la science En prenant acte de la révolution scientifique provoquée au cours du vingtième siècle par la Physique Quantique et par la Relativité, l'on est conduit à considérer que les Sciences Exactes ont fait appel à des concepts étranges, et avec beaucoup d'exactitude affirmé qu'elles n'étaient pas exactes. Ce constat, révolutionnaire pour des sciences qui avaient envisagé le monde comme un grand meccano, introduit de nouvelles structures de raisonnement dans le domaine des sciences physiques.Sous le titre "La Clef des Temps", l'objet de ce travail très documenté est de tirer avantage de cette forme nouvelle de raisonnement pour proposer une lecture nouvelle, peut-être inattendue, une lecture biblique de la science. Et rétablir un dialogue qu'on croyait, à tort, définitivement rompu.

Rue des synagogues 

Le philosophe et spécialiste du judaïsme Armand Abécassis évoque ses souvenirs d enfance, dans un livre poignant.
Comme Jean-Paul Sartre dans Les Mots, Armand Abécassis fait le pari de raconter son itinéraire de gamin des rues, simple et travailleur, épris de justice et d amour. On le voit à Casablanca, rue des Synagogues, à l époque du protectorat français. On le suit de maison en maison, au gré de ses rencontres avec ses voisins et ses copains ; parmi eux, Bob, le projectionniste, Mohammed, l ami musulman ou rabbi Éléazar, le maître talmudique, mais aussi, bien sûr, ses parents.
Au travers d évocations chaleureuses, c est tout un univers qui remonte, où il est question du Maroc au sortir de la Seconde Guerre mondiale, d une rue où se trouvent dix synagogues, d enfants juifs et musulmans qui vivent, rient et pleurent ensemble les uns avec les autres souvent, les uns contre les autres parfois. Rien ne nous est caché des conditions de vie de la communauté juive, prise entre peur des musulmans, fraternité avec eux, mais aussi rejet de la part des métropolitains et désir de leur ressembler et, plus que tout, volonté de se forger une identité à plusieurs voix juive, marocaine et française. Au fil des pages, on suit les étapes de son éducation, on découvre ce qui fonde la tradition juive, le sens de sa transmission, ce qui la sous-tend en vérité : une exigence de justice, d amour et d espérance cette espérance que le maître d aujourd hui a reçu de l enfant qu il fut et qu il continue à abriter, cet enfant qui le guide.

Dans la tourmente de la Shoah : Les enfants d'Izieu

1943. Des enfants juifs, venus de toute l'Europe, trouvent refuge dans une colonie à Izieu, un petit village sur les contreforts du Jura, à quatre-vingt-dix kilomètres de Lyon. L'année suivante, le 6 avril 1944, quarante-quatre enfants et leurs sept éducateurs sont arrêtés par la Gestapo locale, sur ordre du SS-Obersturmführer Klaus Barbie. Le 13 avril, ils sont déportés à Auschwitz. Aucun des enfants ne reviendra. Ils sont gazés le 15 avril. Le plus jeune, Albert Bulka, n'avait pas encore cinq ans ; le plus âgé, Arnold Hirsch, venait tout juste de fêter ses dix-sept ans.

Sur la toile

Dans la presse

Selection d'articles sur le sujet

Editeur

Editeur de la conférence

Le travail de séquençage, de titrage, les documents et les annexes de cette conférence ont été réalisés par Lev Fraenckel et par la coordination éditoriale d'Akadem.

Adressez vos remarques, suggestions, conseils bibliographiques, liens... pour nous permettre de compléter notre travail à coordination éditoriale Akadem.

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers