Suivez-nous Facebook Twitter

Le magazine culturel d'Akadem

Dessins désarmants, avec Michel Kichka  (49 min)

M. Kichka - dessinateur - X. Nataf - chroniqueur, présentateur

ORGANISATEUR
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Michel Kichka - dessinateur

Michel Kichka est le fils d’un survivant de l’Holocauste. Né à Liège en 1954, il est très marqué par les grands noms de l’âge d’or de la BD franco-belge: Hergé, mais aussi Franquin, Morris, Uderzo… 

Il interrompt ses études d’architecture mais publie ses premiers dessins dans la revue Curiosity Magazine de l’éditeur Michel Deligne. Sioniste convaincu, Kichka fait son aliyah en 1974. Il entreprend des études de graphisme à l’Académie Bezalel de Jérusalem où enseigne notamment Friede Stern, pionnière de la caricature israélienne.

Depuis, l’art de Kichka s’est exprimé sur tous les supports: publicité, bande dessinée, livres pour enfants…

Il réalise notamment des fresques qui immortalisent ses voyages à travers le monde. 

Kichka se lance dans l’illustration politique au début des années 1990. Il dessine pour la presse israélienne et internationale: Yedioth Aharonoth, Ha’aretz, Courrier International, L’Arche… Mais les télévisions font aussi appel à son talent: après avoir officié sur Channel Two, il croque aujourd’hui l’actualité en direct pour l’émission Café Tel-Ad et sur la chaîne francophone TV5.

Kichka est le président de l'Association des caricaturistes israéliens et il est membre fondateur de Cartooning for peace depuis 2006

Xavier Nataf - chroniqueur, chargé de mission au FSJU-Marseille

Xavier Nataf est journaliste et chargé de mission au FSJU-Marseille. Chroniqueur cinéma et BD, il est également directeur de Judaïciné, l’association qui coordonne en France les différents événements liés au cinéma israélien.

Bibliographie des conférenciers

Michel Kichka - dessinateur
  • Mishael et Noam Zion, A Night to remember: The Haggadah of contemporary voices, illustration, (Zion Holiday Publications, 2007)
    Acheter
  • Les Parents aussi se chamaillent, avec Emilie Angebault, (Lito, 2006)
    Acheter
  • Rire contre le racisme, (collectif), (Jungle, 2006)
    Emprunter
  • Ami Bouganim, Le Rire de Dieu, illustrations, (Stavit, 2001)
    Acheter
  • Deuxième génération: Ce que je n'ai pas dit à mon père, (Lombard, 2012)
    Acheter
  • Falafel sauce piquante, (Dargaud, 2018)
    Acheter
 

Tous les livres et DVD du magazine

"Les 4e de couverture"

Présentation des ouvrages par les éditeurs

Feuille de chou

Présent sur le tournage de Serge Gainsbourg (vie héroïque) durant quatre mois, Mathieu Sapin a eu carte blanche pour réaliser ce journal. Muni de carnets et d'un appareil photo numérique, le dessinateur a accompagné l'équipe du film et s'est faufilé partout, là où même une caméra de making of aurait été interdite. Il a eu une liberté totale. Ainsi, sans langue de bois et avec sa sensibilité, son regard, son talent, il raconte les coulisses de ce film événement.

La Genèse

Transposition des récits du premier livre de la Bible en bande dessinée par une personnalité du comix underground

Ferme 54

Noga, une jeune israélienne née au début des années 70, vit à la Ferme 54, dans un petit village de campagne non loin de Jérusalem. Trois étapes clés illustrent son passage de l'enfance à l'âge adulte, en un triptyque sur les dimensions obscures et dérangeantes de l'adolescence. Ferme 54 évoque les traumatismes qui se dissimulent sous la superficielle tranquillité d'une jeunesse à la campagne, dans l'ombre des guerres et de la violence sans fin. Gilad Seliktar illustre avec subtilité le texte sensible et partiellement autobiographique de sa sœur Galit. Ferme 54 est leur premier ouvrage à être publié en France.

Exit Wounds

En Israël, sur fond d'attentats kamikazes, Numi, surnommée la girafe à la caserne où elle fait son service militaire, vient voir Koby, chauffeur de taxi. Elle lui apprend que son amant, père du jeune homme, est sans doute mort dans un attentat et reste non identifié. Essentiel 2008 (Festival BD d'Angoulême) et Grand prix France Info 2008 (BD actualité).

Dessins désarmants

Préface de Plantu. Michel Kichka est un dessinateur né en Belgique en 1954. Dans sa jeunesse il fut très marqué par les grands noms de l'âge dor de la BD franco-belge: Hergé, Franquin, Morris, Gotlib. Il sinstalle en Israël en 1974 et enseigne aujourdhui la BD à la célèbre Académie Bezalel de Jérusalem dont il est diplômé. Kichka a exprimé son art sur de nombreux supports : publicités, bandes dessinées, livres pour enfants. Au début des années 1990, il devient dessinateur de presse et publie dans "Yedioth Aharonot", "Courrier International", "L'Arche" et sur le site du "New York Times". Il est aussi présent à l'antenne sur la 2e et la 1ère chaîne dIsraël et quotidiennement à "Kiosque" sur TV5 Monde. En 2007 Kichka, président de l'association des cartoonistes israéliens, inaugure le Musée national du cartoon et de la BD à Holon. Engagé dans le mouvement pacifiste israélien, il est impliqué activement dans linitiative "Cartooning for Peace", fondée par Plantu en 2006 sous légide de l'ONU. Ils sillonnent ensemble le monde avec leurs collègues palestiniens, algériens, égyptiens, libanais, iraniens, européens et américains afin daccompagner des expositions et d'animer des débats publics. Par son travail, Michel Kichka cherche à faire du dessin de presse un instrument de tolérance, de réconciliation et de paix. Près de 200 dessins sont reproduits en couleur.

Valse avec Bachir

Comment vivre avec la mémoire de l'insoutenable? Tel est le principal et passionnant motif de Valse avec Bachir, film d'animation documentaire du cinéaste israélien Ari Folman, très remarqué lors du Festival de Cannes 2008. En 1982, jeune appelé, Folman est envoyé à Beyrouth alors que la guerre du Liban fait rage. Comme bien d'autres soldats du contingent israélien, il sera le témoin impuissant des massacres de Sabra et Chatila. Alors que les milices chtétiennes libanaises exécutent froidement des centaines de réfugiés civils palestiniens en représailles à l'assassinat de leur leader Bachir Gemayel, le haut commandement de Tsahal, parfaitement informé des événements, ne s'interpose pas. De retour au pays, traumatisé, Folman laisse son inconscient jeter un voile d'oubli sur ce qu'il a vu et vécu. Valse avec Bachir relate, un quart de siècle plus tard, sa quête des souvenirs enfouis, portés par le besoin obstiné de recomposer sa mémoire fragmentée. La bande dessinée, directement issue des dessins préparatoires du film, a été supervisée par Ari Folman et son directeur artistique, David Polonsky. On y retrouve, intacts, l'esthétique semi-réaliste et le traitement chromatique si particuliers qui, outre la puissance et l'originalité du propos, signent la singularité de cette œuvre exceptionnelle.

Pizzeria kamikaze

Peint avec humour et pertinence, le tableau singulier d'une histoire d'amour dans un endroit particulier: une sorte de purgatoire qui abrite seulement des gens, jeunes pour la plupart, ayant eu recours au suicide. Une colonie spéciale dans laquelle Hayyim, le narrateur, cherche son Eurydice, Erga, qui a voulu partir trop tôt de ce bas monde. Adaptation BD de La colo de Kneller.

Le doigt de Dieu

Deux histoires parallèles mettent en scène un couple israélien et un jeune Palestinien venu de Cisjordanie. Ce dernier, instrumentalisé pour provoquer un attentat à Tel-Aviv, va croiser le chemin de Ronny et Michal, préoccupés par leur difficile parcours au sein des institutions hospitalières. Ronny Edry propose un récit d'inspiration autobiographique: il livre autant une satire sur un sujet grave vécu de l'intérieur (les attentats terroristes) qu'une peinture acide, mais non dénuée d'humour, de la vie quotidienne en Israël. Jeune professeur de graphisme à Tel-Aviv, Edry s'exprime avec ses tripes: son style direct accroche et son dessin déborde d'énergie. De même qu'Ari Folman, Galit et Gilad Seliktar, Etgar Keret ou Rutu Modan et d'autres acteurs du mouvement "Actus Tragicus", Ronny Edry fait partie de cette génération d'auteurs israéliens témoins de leur temps, donnant une vision différente et complémentaire de celle des médias d'information. Ce récit inaugure une nouvelle collection, "Credo", qui sera composée de récits basés sur le réel, révélant des points de vue d'auteurs sur notre monde actuel.

Sur la toile

Sitographie

Dans la presse

Sélection d'articles sur le sujet
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers