Suivez-nous Facebook Twitter

Le magazine culturel d'Akadem

Une nouvelle histoire de l'AIU, avec André Kaspi  (45 min)

J.L. Allouche - journaliste, présentateur - A. Kaspi - historien

ORGANISATEUR
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Jean-Luc Allouche - journaliste

Jean-Luc Allouche est journaliste. Il a été rédacteur en chef à Libération jusqu'en 2007, correspondant de ce journal à Jérusalem de 2002 à 2005. Il est également traducteur (hébreu, anglais). Il enseigne le journalisme à l’Université Paris 3.

André Kaspi - professeur d'histoire à l’Université Paris 1-Sorbonne, directeur du Centre d'histoire nord-américaine

André Kaspi est historien, spécialiste de l'histoire des États-Unis. Agrégé d'histoire en 1961, il soutient sa thèse La mission de Jean Monnet à Alger en 1969, sous la direction de René Rémond. De 1988 à 2006, André Kaspi est professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directeur du Centre de recherches d'histoire nord-américaine (CRHNA). Il est parallèlement chercheur au CNRS. André Kaspi a pris sa retraite universitaire en 2006. André Kaspi a dirigé, de 1993 à 2006, un séminaire d’histoire de la Shoah à l’université Paris I. En 2005, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et a par ailleurs collaboré à l’Encyclopædia Universalis.

Bibliographie des conférenciers

Jean-Luc Allouche - journaliste
  • Alon Hilu, La maison Rajani, traduction de Jean-Luc Allouche , (Seuil, 2010)
    Acheter
  • Les Jours redoutables, Israël-Palestine: la paix dans mille ans, ( Editions Denoël, 2010)
    Acheter
  • Eli Amir, Yasmine, traduction de Jean-Luc Allouche , (Libella-Maren Sell Editions, 2008)
    Acheter
  • Ron Leshem, Beaufort, traduction de Jean-Luc Allouche, (Seuil, 2008)
    Acheter
  • David Grossman, Chroniques d'une paix différée, traduction de Jean-Luc Allouche, (Seuil, 2003)
    Acheter
  • Les jours innocents , (Lieu commun, 1984)
    Acheter
  • Le Roman de Moïse , (Albin Michel, 2018)
    Acheter
 
André Kaspi - professeur d'histoire à l’Université Paris 1-Sorbonne, directeur du Centre d'histoire nord-américaine
  • Une Nouvelle histoire de l'Alliance israélite universelle, (Armand Colin, 2010)
    Acheter
  • Comprendre les Etats-Unis d'aujourd'hui, (Librairie Académique Perrin, 2009)
    Acheter
  • Les Juifs américains, (Points, 2009)
    Acheter
  • La civilisation américaine, (Presses Universitaires de France, 2006)
    Acheter
  • La Libération de la France, juin 1944-janvier 1946, (Perrin, 2006)
    Acheter
  • Histoire des relations internationales, tome 2. De 1945 à nos jours., avec Jean-Baptiste Duroselle, (Armand Colin., 2004)
    Acheter
  • La Seconde Guerre Mondiale, (Gallimard, 2004)
    Acheter
  • Les Etats-Unis d'aujourd'hui : mal connus, mal compris, mal aimés, (Librairie académique Perrin., 2004)
    Acheter
  • La Peine de mort aux Etats-Unis, (Plon., 2003)
    Acheter
  • Jules Isaac, biographie, (Omnibus., 2002)
    Acheter
  • Les Américains, tome 1. Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945, (Seuil., 2002)
    Acheter
  • Les Juifs pendant l'Occupation, (Seuil., 1997)
    Emprunter
  • New York, 1940-1950: terre promise et corne d'abondance: l'emblème du rêve américain, sous la direction, (Autrement., 1995)
    Emprunter
  • Les Etats-Unis au temps de la prospérité, 1919-1929, (Hachette Littérature., 1994)
    Acheter
  • Kennedy : les 1000 jours d'un président, (Armand Colin, 1993)
    Acheter
  • La Guerre de Sécession : les Etats désunis, (Découverte Gallimard., 1992)
    Acheter
  • Les Juifs de France dans la Seconde Guerre mondiale, co-dirigé avec Annie Kriegel et Annette Wieviorka, (Le Cerf., 1992)
    Emprunter
  • La Deuxième Guerre mondiale, chronologie commentée, avec Ralph Schor et Nicole Piétri, (Perrin., 1990)
    Acheter
  • La Révolution française et l'émancipation des Juifs de France, (collectif), (Hamore., 1989)
    Emprunter
  • Franklin D. Roosevelt, (Fayard., 1988)
    Acheter
  • Les Juifs et la vie politique, (Presses Universitaires de la Fondation nationale des Sciences politiques., 1988)
    Emprunter
  • Les Etats-Unis de 1945 à nos jours, (Seuil., 1986)
    Emprunter
  • Le soulèvement du ghetto de Varsovie et son impact en Pologne et en France, avec Georges Wellers, Adam Rayski, Bronia Klibanski, (Centre Doc Juive Contemporaine,), 1984)
    Acheter
  • Les Américains t.1 , naissance et essor des Etats-Unis (1607-1945), (Points, 2014)
    Acheter
  • Les Américains t.2, les Etats-Unis de 1945 à nos jours, (Points, 2014)
    Acheter
  • Les présidents américains de George Washington à Donald Trump, (Tallandier , 2018)
    Acheter
 

Tous les livres et DVD du magazine

Tous les livres et DVD présentés dans ce magazine

Achetez les ouvrages en ligne: 

"Les 4e de couverture"

Présentation des ouvrages par les éditeurs

Kayro Jacobi, juste avant l'oubli

Certes, Kayro avait peur d'être à son tour arrêté, dépossédé, chassé de son pays natal. Mais il n'avait rien abandonné de ses rêves, égoïstes et magnifiques, qui faisaient son tourment et, un jour possiblement, feraient sa gloire. Pouvait-il vivre sous un ciel étranger ? Pouvait-il créer dans une culture différente de la sienne ? Il ne le pouvait pas. Il aimait trop son pays, plus peut-être que ceux qui lui déniaient le droit d'y vivre. Il ne partirait pas. Il était d'une résistance peu ordinaire. Il trouverait le moyen de rester. Cette conviction se changeait en certitude. Il s'y accrochait comme à une ancre qui le maintiendrait en place, pendant longtemps... le temps qu'il faudrait pour faire au cinéma égyptien ce que les pyramides étaient aux siècles. Tout commence dans les studios de la Kayro Films, lorsque le producteur et réalisateur juif égyptien Kayro Jacobi s'alarme d'un article dénonçant l'omnipotence et la décadence des cinéastes " étrangers " dont les films pervertissent le véritable visage de l'Egypte. Nasser vient d'arriver au pouvoir. Les studios produisent toujours leurs flopées de comédies musicales et de mélodrames lascifs, libres un temps encore de toute censure puritaine. Le cinéma égyptien est alors le phare du cinéma oriental, sa Mecque, son Hollywood, et Kayro en est l'enfant chéri. Il est, à trente-cinq ans, le roi du cinéma populaire de son pays, reconnu par ses pairs, courtisé par les étoiles du grand écran, follement aimé des femmes et cible toute désignée de la presse xénophobe. Attaqué et humilié, Kayro le magnifique entre en résistance. Dans ce roman jubilatoire où culmine son art de la tragi-comédie, Paula Jacques ressuscite les riches heures du cinéma égyptien et poursuit son exploration de la comédie des passions humaines.

Une nouvelle histoire de l'Alliance israélite universelle

L'Alliance israélite universelle a été créée en 1860. Première organisation internationale de défense des droits des Juifs, elle déploya son action dans plusieurs champs : activité diplomatique en faveur des Juifs fondée sur les principes des droits de l'homme, aide à l'émigration des Juifs persécutés, création d'un réseau scolaire dans le bassin méditerranéen et au Moyen-Orient..
A l'occasion de ses 150 ans (1860-2010), l'AIU organise de nombreuses manifestations parmi lesquelles s'insère ce projet éditorial. Le Comité scientifique, présidé par André Kaspi, a été nommé par l'AIU pour piloter le projet qui fait appel aux meilleurs spécialistes et à des chercheurs français, américains et israéliens de renommée mondiale.

Le juif errant ou l'art de survivre 

Marcello Massenzio propose ici une analyse fascinante de "figures" du Juif errant. Condamné à une errance perpétuelle pour avoir frappé Jésus dans la montée au Calvaire, le Juif errant devient un mythe ambigu dès le XIIIe siècle, porteur à la fois du thème du Juif témoin de la Passion et de motifs antijuifs. Une fresque de Giotto rend compte avec nuance de cette ambivalence, que mettent encore plus en évidence deux textes peu connus de Goethe. Au début du XXe siècle, le mythe est réapproprié par la culture juive, notamment dans une série de tableaux saisissants de Chagall. Après la Shoah, le Juif errant est plus que jamais porteur du destin juif - trouvant peut-être son incarnation dans le personnage troublant et obsédant du maître d'Élie Wiesel et d'Emmanuel Lévinas, l'étrange Monsieur Chouchani...

Rashi: ébauche d'un portrait 

"Il est la première référence. Le premier secours. Grâce à lui, tout s'éclaire. " Ainsi parle Elie Wiesel, qui rend ici un hommage poignant à l'une des figures majeures de la pensée juive : Salomon, fils d'Isaac, rabbin de la ville de Troyes au XIe siècle, plus connu sous le nom de Rashi. De son oeuvre est parvenu jusqu'à nous l'un des plus lumineux commentaires du Talmud, ainsi que quelques légendes savoureuses. Mais Rashi fut aussi le témoin d'une époque charnière et méconnue pour la communauté juive en France, marquée par un rayonnement intellectuel sans précédent. C'est ce personnage que nous invite à découvrir le grand " passeur " de la tradition juive qu'est Elie Wiesel. Cheminant dans les méandres des vieilles rues de Troyes comme dans le labyrinthe des textes bibliques, il nous convie, à travers ce portrait intime, à une promenade placée sous le signe du gai savoir.

Les larmes de la rue des Rosiers 

Rue des Rosiers : le quartier juif de Paris. Il remonte au Moyen Âge. À partir du XIXe siècle, beaucoup de juifs d'Europe de l'Est, fuyant l'antisémitisme, y ont posé leurs valises. Ils l'ont appelé le Pletzl, la " petite place ", en yiddish. Aujourd'hui, le Pletzl s'est " modernisé ". Mais ses murs n'ont oublié ni les joies du passé ni les malheurs endurés. Ils parlent pour peu qu'on sache les écouter. Comme parlent les anciens, dont les parents s'étaient enracinés sur ces quelques hectares parisiens. Avant-guerre, ils avaient connu un village chaleureux, avec ses odeurs de charcuterie, de fromage fermenté et de hareng mariné, ses paliers vétustes et surpeuplés, ses ateliers... L'Occupation leur a volé leur enfance, leur adolescence. Au 36, rue des Rosiers, le père de Suzanne Malamout, Joseph, ouvrier boulanger, venait de Russie, sa mère, Malka, de Roumanie. Ils furent assassinés à Auschwitz, ainsi que trois des cinq frères de Suzanne et ses deux soeurs. Des parents de Victor, Maurice et Régine Zynszajn, épiciers au 54, il ne reste que quelques lettres écrites à Drancy, avant leur départ pour une " destination inconnue ". Egalement déportés, le père de Léa Stryk-Zigelman, Salomon, maroquinier à domicile, 9, rue des Guillemites ; celui de Sarah Romen-Traube, Jacob, poissonnier sous le porche du 27, rue des Rosiers ; celui de Clément Lewkowicz, Hersz, boucher au numéro 12, arrêté avec sa fille, Rosette, 12 ans. Mordka, le père de Milo Adoner, disait à ses six enfants : " Il faut rester ensemble." Milo est le seul survivant de la rafle qui vida le 10-12, rue des Deux-Ponts, de sa cinquantaine de familles. Jacob, le père d'Alexandre Halaunbrenner, 25, rue des Rosiers, fut fusillé pour acte de résistance. Son frère, Léon, 14 ans, mourut en haute Silésie. Ses deux petites soeurs, Mina, 9 ans, et Claudine, 5 ans, furent raflées par Klaus Barbie, à Izieu...Des histoires dramatiques qui scellent un chapitre de l'Histoire de France. " Une description de la rue des Rosiers et des rues avoisinantes... bouleversante de vérité vécue et partagée ", écrit Elie Wiesel.

 

 

Sur la toile

Dans la presse

Selection d'articles sur le sujet
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers