PHILOSOPHIE: De Spinoza au sionisme: les chemins de la modernité juive - David Banon

C’est un lieu commun de présenter Mosès Mendelssohn (1729-1786) comme le précurseur de la modernité. C’est ce que l’on trouve dans tous les livres d’histoire juive. Nous soumettrons cette « évidence » à la question et à un supplément d’enquête. Nous découvrirons alors des prédécesseurs de Mendelssohn qui ont éclos dans la diaspora séfarade. Prédécesseurs qui ont pour nom Ménashé ben Israël (1604-1657), Simone Luzzatto (1583-1663), et les plus connus Baroukh Spinoza (1632-1677) et Shabtaï Tsvi (1626-1676). Mendelssohn s’est inspiré de leurs travaux pour écrire son Jérusalem ou pouvoir religieux et judaïsme, considéré comme fondateur de la modernité.
juive. C’est cette double filiation que nous voulons mettre en lumière tout en soulignant ses conséquences et en accentuant le fait qu’elle constitue ce que Itsh’aq Baer appelle "la première Aufklärung" (les premières Lumières).
  • Philosophie
    De Spinoza au sionisme: les chemins de la modernité juive - Cours n° 1/6
    Spinoza, du rabbin au rebelle
    David Banon, philosophe
    UNIPOPU - Université en ligne du Judaïsme, Tel-Aviv, janvier 2019.