Suivez-nous Facebook Twitter

La suprématie de la loi orale - n° 18

Michpatim: l'envers du verset  (35 min)

Simon Hazan - enseignant du judaïsme

ORGANISATEUR
 
 

10 commentaires

Loi orale / loi ecrite 11 février 12:57, par Nicole Zentay

Bonjour
Merci à Yaakov Gugenheim pour vis rectifications - effectivement la loi orale ne se veut qu'un mode d'emploi de la loi écrit et non pas un déracinement ou un remplacement exemple : la question sur la majorité - je pense que ce que l'écrit veut dire est qu'il faut rester INTEGRE dans sa pensée et ses attitudes, la majorité d'un groupe ou d'un tribunal intervenant APRÈS, dans un second temps et non en remplacement (?) ces jeux intellectuels me paraissent effectivement déplacés, car ils tendent à privilégier la parole humaine sur la parole divine un peu trop souvent...

Dvar Achem Halakha La Grandeur de la Loi Ecrite 07 février 22:43, par Yakov Gugenheim

La Kabala et la Hassidut affirment : La Tora est la Hokhma (Intelligence-Sagesse) et le Ratson (Volonte) de D. OREITA VE KOUDCHA BERIKH HOU EHAD=La Tora et Hakadoch B. H. Sont UN
et vous voulez sur quelques cas eriger en principe general : "halakha okeret et ha mikra" : "deraciner le texte" ? Alors que la base du Talmud est la recherche des psoukim et la comprehension de ce que D. Veut nous dire (le TEXTE etant code). Alors que chaque lettre (600000 comme les ames), chaque Tag =couronne, a sa signification (Rabi Akiva) exemple : le 1er mot des 10 commandements est en egyptien : ANOKHI =Ana Nafchi Katavti Yavit =mon ame je l'ai ecrite et vous l'ai apportee (Notarikon arameen). Les secrets des lettres, les secrets du Pchat sont bien plus importants pour la connaissance de D. Que le jeu intellectuel de la fixation de certains details halakhiques. Quant la Tora donne 8 repetitions Vie pour Vie, Oeil pour Oeil etc. Elle souligne fortement le Principe (on devrait te prendre ton oeil) mais entre le principe et l'application se place une chute : seul le dedommagement sera applicable. Ce n'est pas "la suprematie de la loi orale'c'est la petitesse de l'Homme devant la grandeur de l'exigence divine.

Michpatim 05 février 16:04, par Jacqueline Arragon

Une Nourriture toujours savoureuse. Merci. Shalom.

TRES NET 05 février 10:03, par Toledano

BRAVO POUR VOTRE BON SENS.

La verite de l'ecrit 05 février 08:51, par Raphael Carciente

Le Rachbam petit fils de Rachi zal dans le commentaire sur la paracha Vayechev, ecrit : la premiere regle pour comprendre les saintes ecritures c'est de ne pas sortire du pchat puis il enumere toutes les regles transmises par les sages afin de trouver ce que le texte veut nous en seigner et d'ajouter : nombre de sages ce sont induit en erreure pour le savoir ignore ; et il temoigne d'avoir discuter avec Rachi et que ce dernier lu dona raison et Rachi d'ajouter " si j'avais le temps j'aurais ecrit un nouveau comentaire sur la Torah qui se re nouvelle tous ies jours " il m'a aussi ete signale qu'a la fin du chapitre quama du Talmud, Rachi affirme que s'il avait su que Rachbam aller ecrire un un comentaire sur la Torah, il y aurait renoncer. Merci de votre attention.
Raphy Car Kedoumim.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Simon Hazan - enseignant du judaïsme

Simon Hazan est un ancien élève de l’Ecole Normale Hébraïque de Casablanca ainsi que de L’ENIO à Paris.
Il est l'auteur, en collaboration avec Antoine Mercier, du livre :”Les braises incandescentes: Nouvelle lecture biblique” sur Béréchit.

 

Bibliographie du conférencier

Simon Hazan - enseignant du judaïsme
  • Les braises Incandescentes, Antoine Mercier, Shlomo Malka,(préface),, (Editions Lichma, 2010)
    Acheter
 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier