Suivez-nous Facebook Twitter

Le bégaiement de Moïse - n° 13

Chemot: la parole retrouvée  (31 min)

Mira Neshama - socio-anthropologue

ORGANISATEUR
 
 

11 commentaires

Langue maternelle et langue adoptive 06 janvier 18:31, par Esther

Très intéressant commentaire qui vient clarifier une parasha riche et foisonnante. Aaron Appelfeld z"l a livré dans une émission, en hébreu, un précieux témoignage de son multilinguisme et de son apprentissage de l'hébreu qui fut parfois ardu mais opiniâtre et gratifiant. A sa diction, on ressent combien il aime l'hébreu qu'il parlait doucement, avec exactitude. Il devait lutter contre les mots allemands, ou roumains, ou autres, qui venaient s'infiltrer dans sa pensée hébraïque. Pour les personnes multilingues, chaque langue est liée à des émotions. Par exemple le yiddish émeut même ceux qui ne le parlent pas, mais le comprennent, il se rattache à plus loin, plus ancien que soi, il connote l'inconscient collectif et l'essence du peuple en exil. Pour ceux qui ont entendu le yiddish, c'est la langue de la maman qui chantait pour endormir les enfants. C'est extraordinaire d'entendre Moshe dire à Hashem qu'il a des problèmes d'élocution ! Merci de nous aider à voir tout cela.

Excellent 20 janvier 10:09, par JL Mayer

Un gros merci ! Excellente analyse, très belle aussi !

Magnifique 19 janvier 21:40, par Batia

Quelle étude magnifique : cette "montée" dans la Paracha éclaire l'âme et les Paroles et nous re-centre dans la rédemption ! Merci !

Et la parole fit sens 16 janvier 19:34, par Tapir

Magnifique travail d'élaboration et de synthèse, merci de nous élever au-dessus de nôtre bégaiement, et de nous laisser percevoir l'espoir de la geoula.

Mira 16 janvier 18:38, par Charlie

C'est un plaisir de vous retrouver pour vous écouter.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem.

Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier