Suivez-nous Facebook Twitter

Le rêve de Jacob - n° 7

Vayetse: le désir de Dieu  (36 min)

Paul-Laurent Assoun - psychanalyste, professeur à l'université Paris 7

ORGANISATEUR
 
 

10 commentaires

A Haïm Nabet. 11 décembre 09:04, par Aaron Franck

Vos propos ne contredisent pas les miens.
Lors de la faute du Veau d'or, lorsque Hachèm propose à Moshé qu'un nouveau peuple soit créé à partir de lui, pourquoi refuse-t-il ? Manitou explique parfaitement la chose. En fait Moshé incarne le Rav, l'enseignant et construire un peuple à partir d'un enseignement, c'est créer une religion. Ainsi l'enseignant ne peut remplacer le père. C'est pourquoi la Guémara dit : si une table à trois pieds, s'ėcroule, comment une table avec un seul pied pourrait tenir ? Les trois pieds en question sont les avoth, Avraham, Itshak et Yaakov et le quatriëme pied étant Moshé. Ainsi pour que la table soit stable, il est nécessaire que les 4 pieds soient opérationnels.
Le père offre au fils le "kéli", à savoir le désir d'accéder à la vérité. Cette chose là relève donc de l'innée. Quant à cette Vérité elle- même, elle transite par Moshé et son enseignement, à savoir par la voix ou la voie de la révélation et ici commence le domaine de l'acquis.
Je partage absolument votre point de vue sur la dimension vivante de la Thora, là ou je ne suis plus tout à fait d'accord, c'est lorsque vous considérait la Thora comme une entité séparėe. La Thora dite ėcrite comme celle qualifiée de Orale ainsi que l'ensemble de nos textes jusqu'au livre de Esther bénéficient de cette même qualité du vivant, car tous sont animėes par la pensée divine qui par la médiation de l'ensemble de nos textes, se révèle au Monde. Ainsi cette révélation est proportionnelle à notre niveau de émouna. Moshé qui bénėficiait d'une émouna en D... Absolue, reçut une révélation de même nature. Il est donc clair que cette héritage qui nous préoccupe, dépend tout d'abord d'une filiation qui joue le rôle de support, de kéli, provenant de nos pères. Quand au contenant, à "l'enseignement" il descend comme la pluie tombe du ciel, avec une intensité relative à notre émouna, qui, elle même, dépend de l'étendue de notre conscience de l'immanence de D-ieu dans le Monde. C'est cette même conscience qui permet la transcendance de l'être.
Merci pour cet échange.

A Aaron Franck 09 décembre 09:29, par Haïm Nabet

La Mishna, la Haggadah, le Midrach, le Talmud, etc. S'enseignent. Mais la Torah ne s'enseigne pas. Elle s'étudie et se pratique. Elle ne peut constituer un héritage, comme le dit R. Yossé, étant donné que le monde du fils n'est pas le monde du père.

C'est son lien indéfectible avec l'instant qui rend la Torah à la fois vivante et éternelle.

Pour monsieur Haim Nabet 07 décembre 16:43, par Aaron Franck

La transmission entre le Père et le fils ne vise pas le contenu mais le contenant. Le père transmet le récipient censé recevoir une connaissance d'ordre divine dont la mesure dépend de l'état du récipient en question. C'est peut être ce à quoi fait référence la michna des Pirké Avot que vous citer.
L'acquisition de l'enseignement de la Torah passe par une modification de l'être, c'est le sens de la Braha reçu par Yaakov. Le fils accouche d'un lui-même réparer, faisant ainsi de son père bologique, un père authentique.

Pierre et parole 07 décembre 09:46, par Soliloque

à propos de pierre et parole :
Dans une Exposition actuelle au Musée de Jerusalem des "Terres de la Bible" qui s'intitule "David et Goliath" des fouilles ont été entreprises à Khirbet Queyiafa, pas loin entre Bet Shemesh et Qiriat Gat, attestant de la présence de David et peut-être aussi de son combat avec Goliath "le gittite".
Etait exposée alors une pierre servant d'oreiller et qui rappelait celle sur laquelle Jacob s'est endormi et a fait ce rêve qui fait l'objet de cette conférence.
Il semble que ce genre de pierre a servi longtemps d "'oreiller" et par là même de transmission -par l'oreille donc- d'une parole paternelle entendue et perpétuée par le fils à travers le rêve et par ses réalisations au cours de sa vie.

La Torah comme transmlssion ? 07 décembre 09:33, par Haïm Nabet

Il y a une Mishnah dans Pirké Aboth qui rapporte que, selon R. Yossé, l'homme doit corriger sa personne pour étudier la Torah car ce n'est pas un héritage pour lui. Autrement dit, la Torah du père ne doit pas se transmettre au fils.
La Torah viendrait donc briser cette idole de pierre qu'est la pétrification du fils dans le père. "Va-t-en pour toi de la maison de ton père vers la terre que je t'indiquerai", tel est l'appel de la Torah adressé à tout homme.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Paul-Laurent Assoun - psychanalyste, professeur à l'université Paris 7

Paul-Laurent Assoun est psychanalyste, professeur à l'université de Paris VII où il a dirigé l'UFR de Sciences humaines cliniques jusqu'à fin 2007. Il est également directeur de la collection “Philosophie d'aujourd'hui” aux Presses universitaires de France,  “Psychanalyse et pratiques sociales” chez Anthropos/Economica et membre du comité de rédaction de la revue de psychanalyse Penser/rêver (éditions de l'Olivier).

Bibliographie du conférencier

Paul-Laurent Assoun - psychanalyste, professeur à l'université Paris 7
  • Leçons psychanalytiques sur le fantasme, (Economica, 2010)
    Acheter
  • Corps et Symptôme, (Economica, 2009)
    Acheter
  • Dictionnaire des oeuvres psychanalytiques, (PUF, 2009)
    Acheter
  • Le démon de midi, (L'Olivier, 2008)
    Acheter
  • Le préjudice et l'idéal, (Economica, 2012)
    Acheter
  • L'École de Francfort, (Presses universitaires de France , 2012)
    Acheter
  • Lacan , (Puf , 2015)
    Emprunter
  • Tuer le mort , Le désir révolutionnaire , (PUF, 2015)
    Acheter
  • L'excitation et ses désirs inconscients , (PUF, 2013)
    Acheter
  • Leçons psychanalytiques sur l'angoisse , (Economica , 2014)
    Acheter
 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier

  • Loi et logos (9/11)
    L'esprit talmudique de Freud  (31 min)
    Paul-Laurent Assoun, psychanalyste. Centre communautaire - Paris, décembre 2009
  • Raphaël Draï à l'honneur
    ''Et tu choisiras la vie''  (260 min)
    P.L. Assoun - R. Draï - S. Habchi - C. Hannoun - E. Jeuland - R. Liogier - B. Mabilon-Bonfils - A. Messas - F. Rausky - S. Trigano - M. Zerbib - M. Zerbib Paris, novembre 2009
  • La religion face à ses cas-limites
    Mystique et folie  (219 min)
    J. Arènes - P.L. Assoun - J. Birman - A. Coen - B. Forthomme - G. Gachnochi - S. Gumpper - R. Heyer - C. Hoffmann - G. Pommier - F. Rausky Paris, janvier 2012
  • La jouissance folle : la mystique à l'épreuve de la métapsychologie
    Paul-Laurent Assoun, psychanalyste Paris, janvier 2012
  • L'accent, traces de l'exil (2/2)
    Nos langues d'intérieur  (210 min)
    C. Aslanov - P.L. Assoun- A. Beider- S. Bessis - R. Bober - S. Elbaz - Jacinta - F. Kaufmann - Ramic - Talila Paris, avril 2013
  • Péché, culpabilité et Kapara (2/4)
    ''Kapara'' le rachat des péchés  (191 min)
    P.L. Assoun - B. Maruani - S. Trigano Paris, avril 2016
  • Péché, culpabilité et Kapara (4/4)
    ''Kapara'', le rachat des péchés  (191 min)
    P.L. Assoun - C. Birman - D. Sibony - S. Trigano - L. Vana Paris, avril 2016
  • Pharaon hypnotisé - n° 15
    Bo: Moïse et la pensée magique  (23 min)
    Paul-Laurent Assoun, psychanalyste. - EN STUDIO - Paris, octobre 2016
  • Les offrandes alimentaires - n° 23
    Vayikra: le manque et la satisfaction  (29 min)
    Paul-Laurent Assoun, psychanalyste Paris, février 2017
  • Organisation du sacré - n° 31
    Nasso: Tora, totem et tabou  (39 min)
    Paul-Laurent Assoun, psychanalyste Paris, janvier 2017