Suivez-nous Facebook Twitter

La Loi et les récits - n° 18

Michpatim: une Tora à double tranchant  (28 min)

Marcus Elhadad - inspecteur d'Académie

ORGANISATEUR
 
 

4 commentaires

Les commentaries conjugués 09 février 10:15, par Alexandra

Les remarques de Steve sur les propos de monsieur Elhadad, forment un écho particulièrement élocant merci pour la générosité de chacun. שבת שלום.

Une loi qui n'est pas d'un lieu terrestre. 05 février 18:51, par Steve

Bonjour et merci pour ce commentaire subtil et précieux
Dans le désert, les hébreux sont en "transition de phase", la loi leur est donnée à ce moment, dans cet entre deux, et non à l'entrée en Canaan pour qu'elle ne soit pas assimilée aux autres types de lois nées d'un pouvoir en un lieu, car alors, le souvenir de l'esclavage réduirait la Tora à un système imposé, comme les autres, par le pouvoir local.
Comme l'a précisé Bergson à propos de la durée : " il faut que le sucre fonde", il faut que la Tora percole jusque dans les profondeurs de chacun pour qu'elle puisse entrer en application en pleine acception ; comme l'a dit Confucius : " à 70 ans, j'agis en toute liberté sans pour autant transgresser aucune règle"

Ainsi, c'est parce que la loi a été donnée au désert, entre deux états, que bien plus tard les deux rabbis peuvent trouver un sens à leur mort qui n'efface pas la justice du monde.

Interrogation 05 février 12:16, par morgenstern

Nous sommes condamnés car nous avons fait attendre ceux qui frappaient à notre porte.
Sans doute, mais la métaphore échappe entièrement à mon entendement.
J'ai aussi là le sentiment de frapper à une porte qui ne s'ouvre pas ?

Tres Brillant 04 février 13:06, par Haddad Gerard

Une érudition agréable à écouter.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Marcus Elhadad - inspecteur d'Académie

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier