Suivez-nous Facebook Twitter

Les causes du déluge - n° 2

Noa'h: des hommes sans Histoire  (30 min)

Marcus Elhadad - inspecteur d'Académie

ORGANISATEUR
 
 

1 commentaire

Noah et le mot et les maux. 16 octobre 10:09, par andrée-geneviève verne

Merci car j’ai beaucoup aimé cette parasha, surtout parce que vous l’avez faite vivre du souffle parlant insufflé une deuxième fois depuis l’araméen jusqu’à l’hébreu. Ce « souffle parlant » aura manqué à être honoré chez les générations d’avant Noah.
Et cependant vous ne mentionnez pas Nahama la femme de Noah dernière des caïnites transportée aussi dans l’arche (le mot). Or le mot est-il encore le signifiant ? Et enfin la parole ?
Ainsi côté femme, il resterait ce gêne du côté gauche au fondement de l’interrogation de générations en générations. Qui transmet et que transmettons nous ? Comme de bien entendu, il y a du malentendu à supporter. Et si parmi les nations certains se mettent en yeshiva, c’est parce que l’interrogation y est prise à bras le corps.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Marcus Elhadad - inspecteur d'Académie

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier