Suivez-nous Facebook Twitter

Avec Dieu et contre tous - n° 37

Pin'has: la tentation du fanatisme  (26 min)

Tony Levy - historien

ORGANISATEUR
 
 

7 commentaires

Le zèle et les ailes 08 juillet 11:30, par Gérard Abitbol

Merci de votre commentaire érudit, précis, intelligent et invitant à la réflexion
Le zèle nous élève comme les ailes - dangereusement, en perdant le contact avec le sol, avec le réel avec la réflexion qui doit toujours rester humaine, profondément humaine.

PinH'as n'était pas une canaille 08 juillet 10:01, par mai 68

Bravo pour cette étude passionnante où je retiendrai pour ma part d’une part la référence nécessaire à la justice humaine quand il est question d’agir au nom de HaShem, même en urgence et même au titre de la police religieuse (celle qui garde le Temple, d’autre part que la prière (tefilah) peut remplacer une intervention (palel) agressive.
Je rajouterai que l’analyse du nom Pin’Has qui signifie le visage (peney) de l’indulgence, du regret
אַל-תָּחֹס עַל-כְּלֵיכֶם
‘Al taH’os al keleykhem (Gen 45, 20)
N’ayez pas de regrets pour vos possessions
témoigne de sa grande humanité
Cela souligne qu’un sacrifice, une intervention (chirurgicale) limitée, précise peut permetre d’éviter la diffusion d’une infection, d’un cancer qui ronge le peuple. Ce geste qu’il a sans doute fait à regret, sans esprit de vindicte (ce n’était pas un zélé, un fou de Dieu, ni une canaille-qana’y) a permis d’obtenir l’indulgence de HaShem vis à vis des fautes du peuple.

Combattons les zélotes 07 juillet 12:24, par miroskis

Laissons dans son contexte historique de l'époque l'action de Pinhas, certainement nécessaire pour mettre en garde les israélites du risque de disparition ethnique et religieuse, avant même d'être entrés en Canaan.
Ne nous attardons pas sur le midrash talmudique, puissant et respectable exercice de réflexion sur la symbolique et la signification du texte de la Torah, mais qui, comme la plupart des midrashim, forge pour les besoins de la réflexion, un récit très imaginaire autour du texte biblique. Mais occupons nous de notre époque et de nos zelotes actuels, à savoir ceux de notre peuple, inspirés de différents "comité des sages de la Torah", aussi bien en Israël qu'en France, qui voudraient tuer tout "déviant " non par le couteau, mais par l'exclusion sociale et religieuse.

Zelote. 06 juillet 14:17, par raphycar

Merci pour cet expose trop concentre, peut etre intentionellement, pour induire les internautes a reagir.
rapellons nous que descendant de Noe Chem et Jephet recurent la meme education et la meme langue maternelle, Chem produit l'arameun et Jephet le grec. Le terme zelote est plus preci a mon avis que kanay car en arameen zelotey signifie prier, terme employe dans le kadich titkabal, donc un zelote c'est celui qui s'adresse a Dieu avent d'agir, alors que le kanay n'est qu'une horrible canaille. L'acrochage entre Pinhas et Zimry debuta pendant la raziia de Sichem : Levi ancetre de Pinhas agit pour l'honneur de sa famille alors que pour Simeon ancetre de Zimry ce ne fut qu'une occasion de defouler ses mauvais instincts, sof maase be mahachava tehila, le resultat est la preuve de l'intention. Chabat chalom. Par raphy car.

Merci ! 03 juillet 13:05, par V.L.

Merci pour votre éclairage, très intéressant.

Toutefois, je ne comprends pas le rapprochement final entre le geste de Pin'has et les démarches des "fous de Dieu" chrétiens et musulmans.
Pin'has était tout à fait légitime dans son acte (bien sûr, il faut le remettre dans le contexte de son époque), la preuve étant qu'il a stoppé le fléau qui sévissait et obtenu une récompense très importante. Il n'y a donc pas de dérive. En revanche, chez les chrétiens et musulmans fanatiques, il y a une dérive, vu que leurs actes ne viennent pas rétablir, comme dans le cas de Pin'has, l'ordre moral voulu par Dieu, au contraire, ces fanatiques l'altèrent.
Donc, pour moi, les deux ne se situent pas dans le même plan.

Merci encore pour ce travail réalisé par Akadem !

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Tony Levy - historien

Tony Lévy est né en Egypte en 1943. Il vit en France depuis 1960. Historien, spécialiste de l'histoire médiévale des mathématiques et notamment des mathématiques hébraïques, il est chercheur honoraire au CNRS, au Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales. 
Il est le frère du philosophe Benny Lévy.

Bibliographie du conférencier

Tony Levy - historien
  • Maïmonide, philosophe et savant (1138-1204), (Peeters, 2004)
    Acheter | Emprunter
  • Figures de l’infini : les mathématiques au miroir des cultures, (Seuil, 1987)
    Emprunter
 

Bibliographie générale

Sélection d'une liste d'ouvrages sur le sujet
  • Brèves leçons bibliques, Yeshayahou Leibowitz, (Desclée, 1995)
    Amazon
  • A la table de Chabbat, David Botschko, (LPH, 2004)
    Amazon
  • Le point intérieur, David Saada, (Albin Michel, 2008)
    Amazon
  • Pour plus de lumière, Jonathan Sandler , (Kountrass, 2012)
    Amazon
 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat

Editeur

Editeur de la conférence

Le travail de séquençage, de titrage, les documents et les annexes de cette conférence ont été réalisés par Ruben Benhamou et par la coordination éditoriale d'Akadem.

Adressez vos remarques, suggestions, conseils bibliographiques, liens... pour nous permettre de compléter notre travail à coordination éditoriale Akadem

Sur la toile

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier