Suivez-nous Facebook Twitter

L'exil de Jacob - n° 7

Vayetse: le complexe du migrant  (24 min)

Dov Maimon - chercheur

ORGANISATEUR
 
 

6 commentaires

ENTHOUSIASMENT 25 janvier 16:41, par PAPY CHLOMO

C EST POUR QUAND EN FRANCE ? VITE VITE.

Merci et voeux de succès du projet présenté 21 novembre 11:52, par Jacques Hallak

Merci de votre très présentation ; et je me réjouis d'apprendre l'existence du projet que vous avez présenté.

Métaphysqiue 20 novembre 01:59, par Steve

Bonjour
Ya'acov aurait eu, il me semble, beaucoup de mal à rester étudier la Tora dans sa tente étant donné qu'elle n'a été donnée que bien après lui, par l'intermédiaire de Moshe et mise par écrit par Ezra après le retour de Babylone. Soit environ mille ans plus tard. Et savait-il seulement lire ? Et dans quelle langue puisque l'hébreu n'existait pas...
C'est une entreprise non seulement louable mais obligée pour chaque génération de réinterpréter la Tora pour elle même : quand HaShem s'adresse à Moshe pour lui dire je suis le "Dieu" d'Abraham, le Dieu d'Is'aac, le Dieu de Ya'acov, il signifie ainsi trois relations différentes car elles sont été établies avec des individus différents et dans des circonstances différentes. Dieu ne peut pas entrer en relation de la même manière avec un nomade d'il y a 3500 ans et avec Albert Einstein au XXème siècle ! (même si le fond humain n'a pas beaucoup changé. )
Je crois qu'il est très hasardeux d'aborder un texte métaphysique, aussi merveilleux soit-il, comme si c'était un manuel de géographie, de biologie ou de sciences naturelles : c'est ouvrir la porte à toutes les erreurs d'interprétation possibles. (Nous avons maintes fois constaté, en étude, combien, même pour des biologistes, il était difficile de ne pas tomber dans le travers de croire qu'Adam et Havah étaient des hominidés historiques bien réels !)
Il est tout aussi possible et justifié de lire Ya'acov comme étant la part d'humain en émergence dans l'hominidé Esav. La lente humanisation des hominides, aboutit à la possibilité de l'Etat de droit et de la démocratie : manifestés par le don de la Loi au Sinaï ! Avec pour corollaire le retrait progressif du Deus ex machina. Nous avons une Constitution : les dix Paroles, qui régissent notre rapport à la transcendance et à l'immanence, et une Loi, qui peut varier et être amendée selon les époques comme l'établit le recours des filles de Tsélof'had : invention géniale qui permet d'échapper au totalitarisme que serait un corpus législatif purement divin.
Merci pour votre bel enthousiasme et votre désir de sortir ce manuel d'humanisation qu'est le tanakh de la pétrification du sacré : comme l'a dit Emmanuel Lévinas : le chemin de sainteté passe par se tenir pro fanum.
C'est pourquoi un de mes maîtres respectés a pu dire une fois que la Tora est un catalogue exhaustif de toutes les perversions dans les relations humaines, avec à chaque fois, le moyen d'en sortir par le haut !
Schammaï l'avait résumée à sa manière d'architecte, et Hillel à la sienne en disant " Ne fais pas à ton prochain ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse. "
Shalom.

Sur Vayetse 19 novembre 19:32, par marie jo

Merci pour cet enthousiasme qui me redonne espérance, joie

j'aime l'hébreu et je voudrais coninuer à le travailler de la façon qui est proposée là.

Droit d'aînesse 19 novembre 15:48, par Charlie

Comment peut-on parler de droit d'aînesse entre jumeaux ?
Des recherches récentes ont permis de démontrer que les jumeaux ne se ressemblent pas mais sont plutôt complémentaires, ce qui les rend en vérité inséparables.
Je traduirai leur séparation seulement dans la spiritualité,
- Jacob est habité par la Providence Divine et deviendra Israël après son combat avec l'Ange et sera le père des bnés Israël pour le monothéisme.
- Essav va vers l'Egypte où se trouve son oncle Ichmaël et le polytheisme.
C'est ce qui les séparera dans leur vie au quotidien, la Torah nous précise que les jumeaux sont présents aux obsèques de leur père Isaac.
Merci pour votre conférence animée avec talent, en transposant les soucis d'antan à ceux de nos jours
C'est tout simplement génial
Shavouah Tov.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Dov Maimon - chercheur

Directeur de recherche au Jewish People Policy Institute (Jérusalem), Dov Maïmon est notamment l’auteur d’une étude portant sur « le judaïsme européen en 2030 », où s’esquissent divers scénarios possibles pour le devenir communautaire.

Ingénieur formé au Technion (Haïfa), diplômé de l’Inséad (Fontainebleau) en management, professeur aux Universités de Ben Gourion (Beer-Shéva) et du Mont Scopus (Jérusalem), Dov Maïmon travaille sur les rapports entre histoire, religions et politique.

Membre de différentes commissions ministérielles israéliennes, il a notamment coordonné la taskforce du gouvernement israélien sur l’avenir des Juifs de France.

(Mise à jour: novembre 2017)

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier