Suivez-nous Facebook Twitter

Respect du Chabat et des parents - n° 17

Yitro: l'expérience des limites  (22 min)

Sarah Weizman - enseignante

ORGANISATEUR
 
 

3 commentaires

Vie familiale 21 janvier 10:19, par juliaan van acker

Merci pour cette conférence. La valeur de la vie familiale est fondée sur la sagesse et la bonté divine. Pour cette raison la famille est le vrai fondement de la société. Malheureusement notre société dresse souvent des entraves pour une vie familiale sereine. Le sabbath est un moment pour réfléchir sur l'importance de nos relations familiales.

Que faut il "rendre grave - (lourd) " ? 20 janvier 16:34, par Steve

Bonjour
Il est vital de ne pas oublier que Père, Mère, ne sont pas des noms de personnes mais de relations. Les acteurs de ces relations sont tous des êtres humains avec leurs histoires, leurs manques, leurs qualités propres.
Alors, qu'est ce qui doit être respecté. ? Supposons, à la limite : si un homme est connu sous le nom d'Adolf et qu'il est un terrible criminel, qu'est qui doit être respecté par celui qui serait dans une relation nommée Père avec cet homme ? Relation univoque, car la relation invers est nommée fille ou fils...
Shalom Sarah.

Magnifique 20 janvier 16:15, par David Cohen

Très belle perception de la paracha !

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Sarah Weizman - enseignante

Diplômée en Langue et Civilisation hébraïques, Sarah Weizman s’est intéressée aux surcommentaires de Rachi et particulièrement à celui de Rabbi Juda Uziel, un manuscrit du XVIe siècle conservé à la BNF. Elle a été directrice éditoriale du site Lamed.fr. Auteur d’articles hebdomadaires sur la Paracha, elle donne des cours de Torah et des formations aux futures mariées.

 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier