Suivez-nous Facebook Twitter

Dieudosphère, ''quenelle'', internet...

Quand l'humour ne fait plus rire...  (18 min)

Jean-Yves Camus - politologue, chercheur à l'IRIS

ORGANISATEUR
 
 

55 commentaires

Le respect de la vie d'autrui est un droit fondamental qui s'applique à tous ! 15 mars 13:29, par Droideregard.

Monsieur CAMUS n'a pas la science infuse. Qu'il intègre ses arguments dans les discours destinés à une fraction qui voudra bien s'en délecter. Pour ma part, je constate qu'à ce jour les libertés de l'expression sont menacées par une censure démesurée, orchestrée par des personnes que je qualifierai de'manipulateurs d'opinions'et qui décident s'ils le jugent bon de laisser faire de na pas intervenir, et s'ils pensent détecter un fait qui pour eux serait un'danger', de mettre immédiatement à l'écart, d'isoler le prétendu problème en ayant recours à une sacro-sainte morale éludée de toute pièce et plus particulièrement les faits de guerre et l'emprise de ceux-ci en osmose avec la situation présente. De l'art mais sans la manière, qui dénature l'art. Au respect de tout ce qui peut toucher à l'engagement des populations et au respect de l'intégrité dans le traitement des crises graves, laissez-nous la liberté de nous exprimer, de contenir nos émotions et canaliser nos joies et nos rires en assistant aux spectacles des saltimbanques humoristes qui ont, eux aussi, le droit de vivre et de nous divertir avec cette liberté du corps et de l'esprit.

Journaliste menteur est un pléonasme 21 janvier 21:06, par Antoine WS

La signification de la quenelle qui s'adresse aux politiques comme aux journalistes mainstream est la suivante : "Votre baratin on n'y croit plus, vos mensonges vous pouvez vous les mettre là où je pense"

Voilà deux ans ou pas loin que la classe politico-médiatique savait que FH batifolait avec une jeune actrice, or cette classe arrogante et méprisante n'en disait rien au vulgum pecum, et tout est à l'avenant, tout absolument tout et sur tous les sujets.

Le citoyen lambda doit absolument jeter sa télé à la poubelle et s'informer par des sites d'actualités non inféodés aux corruptrices puissances d'argent, le lynchage médiatique actuel dont fait l'objet Dieudo aura au moins servi à ouvrir les yeux d'un grand nombre d'entre nous - Non les médias ne veulent pas nous informer, ils veulent juste nous laver le cerveau, c'est ce pourquoi leurs maîtres les paient rubis sur ongle.

La cencure oui/non 17 janvier 13:04, par petit fils FTPMOI

Quand hitler a publier mein kamf en 1926 il a ete censuree du coup il a modifiee son programe devenus patriotique de ce fais il a gagniee les election de 1933 avec de tres nombreuses vois de la classe moyenne toutes confetion reunnie nombres de juifs ne se sont pas sentie en danger car ils etaient tres patriotes certain ancien combattant de 14/18
je pence que si ils avaient lu le vrais visage du nationnalsocialisme il aurraient pu mieux le combatre et bien sur certain d entre eux y aurraient aderree
histoire nous prouve que l opposition au nazi a ete exterminner en silence et l adession complet a vus le jour.

Oui et non 16 janvier 08:40, par Yado

Personnellement, je n'irai pas pisser ni faire un bras d'honneur dans un mémorial de l'esclavage, ni dans un cimetierre d'anciens combattants, on appelle cela juste le respect. Chercher des "responsables" de la crise ne peut mener qu'à l'exclusion, puis la spolliation, et enfin la guerre... L'humain a besoin d'espoiret de réconciliation, pas de boucs-émissaires.

Fernand Nathan écrira Dieudonné dans ces livres d'Histoire 10 janvier 20:19, par Benjamin Becquerel

Jean Yves Camus : "Cette obsession du secret, de filmer ceux qui vous filme, d'enregistrer ceux qui vous enregistre, d'agresser verbalement celles et ceux qui viennent simplement faire leur travail de journaliste en enquêtant au Théâtre de La Main d'Or où Dieudonné se produit, en cherchant à interroger le public, prouve qu'il s'agit non pas d'un parti politique (il n'est pas juridiquement constitué comme tel) ni même simplement d'une mouvance de fan venu applaudir leur idole ; mais d'un groupement qui a ses codes de reconnaissance ; la "quenelle" en est un ; qui a ses lieux de rassemblement et qui a véritablement son gourou. "


En réponse :

De nombreux journalistes, des personnalités, ses détracteurs et ses sympathisants sont venus débattre et interroger Dieudonné. Les vidéos de ces rencontres sont encore disponibles sur le net, si toutefois vous vouliez vous instruire afin d'étoffer vos calomnies et autres dissimulations.

Quant aux médias officiels (ceux qui sont financés par nos impôts) ont été diligenté par le régime en place lorsqu'il y avait le feu, juste histoire d’enregistrer quelques clichés bien sanguinolent. Je vous trouve trop intelligent pour balayer d'un revers la "chose" évidente qui frappe le bon sens du peuple : le débat à été partisan et les enquêtes à charge. Les mêmes qui hurlaient aux blasphèmes, lors du sketc. H qui a tout déclenché, sont les mêmes qui lui ont vomi dessus pendant 10 ans.

Reconnaissez cette mascarade : cette religion qu'est devenu "la mémoire des victimes de la Shoah" (Puisse Dieu leur accorder la paix dans l'au-delà) avec pour contrôle dogmatique la très Sainte Inquisition incarnée par le Conseil des Représentants Israélites de France. Ceux que nos ancêtres avaient combattu en 1789 sont revenus. Et les juifs (ce peuple de prêtre priant Dieu) sont les victimes de cette manipulation mondiale par l'amalgame grossier et odieux voulut de la part de sionistes profondément anti-religieux.

Je vous rejoint sur un point car si effectivement le business de la surenchère des morts n'est pas un parti politique, ni même une mouvance, c'est une idéologie visant un but : la soumission abjecte à une divinité sourde, aveugle et muette visant la destruction du sentiment "divin" de la compassion et son remplacement par le servage "humain" des passions.

En définitive, Dieudonné n'est pas un gourou, c'est un ex-esclave qui s'est échappé du camp de la mort intellectuelle et spirituelle. Ce personnage complétera cette parole "Aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie"et Fernand Nathan écrira "Dieudonné" dans ces livres d'Histoire.

Nous avons le privilège d'être ses contemporains.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Jean-Yves Camus - politologue, chercheur à l'IRIS

Jean-Yves Camus est politologue.  Spécialiste de l'extrême droite française et européenne, il est chercheur à Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et membre de l'European Consortium on Political Research .
(Mise à jour: novembre 2005)

Bibliographie du conférencier

Jean-Yves Camus - politologue, chercheur à l'IRIS
  • Extrémismes en France: faut-il en avoir peur?, (Milan, 2006)
    Acheter
  • Les extrémismes en Europe, (Editions de l'Aube, 1998)
    Acheter
  • L'extrême droite aujourd'hui, (Milan., 1997)
    Acheter | Emprunter
  • Le Front national. Histoire et analyses, (Laurens, 1997)
    Acheter
  • Les Droites nationales et radicales en France. Répertoire critique, avec René Monzat, (Presses universitaires de Lyon., 1992)
    Acheter
  • Le monde Juif, (Milan , 2008)
    Acheter | Emprunter
 

Sur la toile

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier